menu haut

jeudi 7 mai 2009

Moscou interdit la Gay Pride de l'Eurovision


"Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais de Gay Pride à Moscou!" Les associations gays, lesbiennes, bi et transgenres (LGBT) russes se sont vu refuser jeudi l'autorisation de manifester le 16 mai dans la capitale à l'occasion de la finale de la très gay-friendly Eurovision. GayRussia a fait savoir que la Marche des Fiertés aurait quand même lieu comme prévu.

Le chef de cabinet du maire de Moscou Youri Loujkov a invoqué des raisons de sécurité mais aussi "l'absence de considération (du mouvement LGBT) pour les opinions de la majorité" russe. De telles manifestations, a expliqué Sergueï Tsoï cité par l'agence de presse Ria-Novosti et le site GayRussia.com, "non seulement elles détruisent les fondations morales de notre société mais en plus elles provoquent délibérément des troubles qui menacent la vie et la sécurité des Moscovites ainsi que des invités dans la capitale".

Et "ce n'est pas seulement la position du gouvernement de Moscou", a assuré ce responsable municipal, "les représentants de tous les groupes religieux, et par-dessus tout l'église orthodoxe, de même que les leaders de la jeunesse, les organisations d'anciens combattants et les sociétés multiculturelles s'y sont fortement opposées".

Le maire de Moscou, Youri Loujkov, avait qualifié de "sataniques" les Marches des fiertés. La ville a interdit toute Gay Pride depuis trois ans, et la manifestation organisée sans autorisation en juin 2008 s'est soldée une grosse dizaine d'interpellations. Des députés européens ont demandé à Moscou de changer de position, en vain.

L'organisateur de la Slavic Pride, Nikolaï Alexeiev, a réaffirmé jeudi à Ria Novosti que la Marche aurait lieu, au nom de l'égalité des droits de tous les citoyens, et que les autorités porteraient la responsabilité d'éventuels incidents.