menu haut

samedi 14 mars 2009

Eudy Simelane, assassinée parce que lesbienne

Eudy Simelane, 31 ans, lesbienne, a été violée et tuée en 2008. Le procès des assassins de cette ancienne joueuse de football professionnelle d'un township de Johannesburg, a commencé en février 2009. Un homme a plaidé coupable et a été condamné à 32 ans de prison.

Mais lors de la sentence, le juge a expliqué que l'orientation sexuelle de la victime n'avait eu "aucune importance" dans ce crime. Le procès de trois autres hommes qui plaident non coupables commencera en juillet.

- Lire aussi sur LToutes: "En Afrique du Sud, on viole les lesbiennes pour les 'guérir'" (14/03/2009)

"J'ai rencontré Eudy à l'école et nous sommes devenues amies. Déjà, nous étions différentes des autres filles", raconte Pretty, 31 ans, dans le rapport de ActionAid sur les violences subies par les lesbiennes en Afrique du Sud.

"Eudy était fière de ce qu'elle était (...) Elle savait ce qu'elle voulait faire de sa vie. Qu'elle puisse être tuée comme ça, avec cette violence, je n'arrive toujours pas à y croire (...) Quand j'ai su ce qui lui était arrivé, je suis allée là où cela s'est produit, où ils l'avaient violée et frappée. Son sang et ses vêtements étaient encore éparpillés partout, mais la police avait juste tout laissé là.

Je n'oublierai jamais son père, à genoux, essuyant son sang avec ses mains. Quand vous avez vu cela, vous ne pouvez qu'avoir peur tout le temps. J'ai été souvent frappée et insultée. Il y a une menace de viol tous les jours.

J'ai d'abord essayé de les combattre quand ils nous attaquaient, mais j'ai réalisé que ça ne servait à rien. Je ne serai jamais assez forte physiquement. Alors j'ai décidé de les combattre d'une autre manière. Ce que je fais dans l'association "Gender Equality Project", c'est essayer d'aider les lesbiennes et les gays
".

- Lire aussi sur LToutes: "Kirghizistan: le viol pour 'guérir' les lesbiennes" (16/10/2008)