menu haut

vendredi 15 août 2008

Les Etats-Unis, eldorado du tourisme rose


Ce sont des chiffres qui font rêver les tour-opérateurs français. L’International Gay and Lesbian Travel Association (IGLTA) estime que le tourisme gay et lesbien engendre aux Etats-Unis plus de 54 milliards de dollars de bénéfices, soit 10% de l’industrie touristique américaine.

Environ la moitié (53%) d’entre eux dépensent plus de 5.000 dollars pour leurs vacances, avec quelques destinations particulièrement courues: Berlin, San Francisco, New York, Melbourne ou Montréal.

Tourisme Montréal, qui a axé une partie de son marketing sur la communauté homo, estime en particulier à 200 millions de dollars les dépenses liées au tourisme rose dans cette ville canadienne.

Devant ce phénomène, Jacques Caradec, directeur de la Maison de la France à Los Angeles, a bien diffusé en 1999 une brochure où il vantait les mérites d’un Hexagone "gay friendly", en appelant à la rescousse Jean Cocteau, Jean Genet ou le "Fabuleux Paris". Mais il ne fera guère d’émules.