menu haut

vendredi 1 août 2008

Haïti: Michèle Pierre Louis Première ministre malgré les rumeurs lesbophobes


En Haïti, il ne faut surtout pas être lesbienne pour devenir Première ministre. Michèle Duvivier Pierre-Louis a dû intervenir à la radio locale pour démentir les rumeurs qui la disait homosexuelle et être enfin confirmée à ce poste le 31 juillet 2008.

Sur les 18 sénateurs présents au moment du vote, 12 ont voté pour et 5 se sont abstenus. Malgré une virulente campagne lesbophobe partie d'Internet, Michèle Pierre-Louis devient ainsi, à 61 ans, la deuxième femme Première ministre d'Haïti.
Mais l'élue du président René Préval a dû se battre pour obtenir sa confirmation.

Alors qu'une pétition d'intellectuels dénonçait ces attaques homophobes, les églises montaient au créneau pour s'interroger sur la "moralité" de la future Première ministre.

"J'ai déjà dit qu'il s'agissait de calomnies et de mensonges", a finalement déclaré Michèle Pierre-Louis sur Radio Caraïbes. "J'espère que ce débat sera clos et qu'on va passer aux choses sérieuses." Ce n'est qu'après avoir reçu ces assurances que les sénateurs ont donné leur feu vert.


- Voir aussi les précédents articles de LToutes: Haïti: sexisme et lesbophobie contre la Première ministre désignée.