menu haut

jeudi 17 juillet 2008

Haiti: sexisme et lesbophobie contre la Première ministre désignée

L'économiste Michèle Duvivier Pierre-Louis ne peut pas être Première ministre d'Haïti parce qu'elle vit avec une femme et est donc immorale: c'est la rumeur partie d'Internet qui agite actuellement Haïti. La polémique fait rage alors que le Parlement doit encore confirmer le choix du président René Préval.
- Actualisation du 21 juillet 2008: la Chambre des députés a ratifié le choix de Michèle Duvivier Pierre-Louis comme Première ministre. Ce vote doit encore être confirmé par le Sénat.

Scandale! Les parlementaires hésitent à avaliser la nomination de Michèle Duvivier Pierre-Louis, 61 ans, les intellectuels haïtiens signent des pétitions de soutien, et les églises montent au créneau.
La Fédération protestante d'Haïti explique ainsi qu'elle "ne doute pas de la compétence professionnelle de madame Pierre-Louis" pour être Première ministre, mais estime que "la compétence à elle seule ne suffit pas pour réussir". Et de citer quelques "enseignements des Saintes Ecritures": "Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est de l'abomination".

La Conférence des Pasteurs Haïtiens (COPAH), également protestante, a pour sa part dénoncé les "accusations" qui "laissent croire que la Première ministre désignée ne serait moralement pas apte à exercer la fonction de chef de gouvernement". Mais en fait, c'est surtout "l'absence de preuve" qui gêne la COPAH. Car "s'il se révèle que Mme Pierre-Louis entretient des relations homosexuelles, nous serons les premiers à dénoncer et à condamner de telles pratiques", ajoute l'organisation.

Qu'on se rassure: "La petite rencontre que nous avons eue avec Mme Pierre-Louis nous a permis de savoir qu'elle est mariée. Une copie de son acte de mariage a été acheminée à la commission chargée de déterminer son éligibilité au poste de Premier ministre", précisent les pasteurs. On est soulagée pour eux.