menu haut

mercredi 5 novembre 2008

USA: "oui" à Obama, "non" au mariage gay

La fête est amère pour les lesbiennes et gays américains. Si Barack Obama a été élu haut la main président des Etats-Unis, le mariage gay, lui, a subi une véritable gifle lors du scrutin cette nuit. Après plusieurs heures de suspens, la Californie a voté "oui" à 52% à la proposition 8, annulant du même coup la possibilité qu'avaient les homosexuels de se marier dans cet Etat.

Difficile de savoir pour l'heure ce qu'il va advenir des quelque 18.000 mariages contractés depuis juin dernier, y compris celui de la présentatrice de talk-show Ellen DeGeneres et de l'actrice Portia de Rossi. Les homos s'étaient rués dans les mairies ces derniers jours pour tenter de s'unir avant le vote. Le sort de ces mariages devrait désormais se régler devant les tribunaux.

Les partisans de la proposition 8 eux, exultaient mercredi. Pour Ron Prentice, de "ProtectMarriage.com", "c'est un grand jour pour le mariage". Il faut dire qu'ils n'avaient pas lésiné sur les moyens pour contrer l'union homosexuelle, avec la mobilisation de 40 millions de dollars et de 100.000 volontaires.

Du côté du "non" aussi, on s'était mobilisé, à commencer par les célébrités. Ellen DeGeneres avait payé 100.000 dollars de temps d'antenne pour faire campagne contre la Proposition 8, quand Brad Pitt et Steven Spielberg donnaient aussi 100.000 dollars chacun. Des groupes aussi connus qu'Apple et Google avaient aussi mis la main à la poche: 100.000 dollars pour Apple, 140.000 dollars pour les fondateurs de Google. Cela n'a pas suffi.

Les Américains ont aussi dit non au mariage homosexuel en Floride, en adoptant l'amendement 2 qui inscrit l'interdiction du mariage gay, déjà dans la loi, dans la Constitution. En Arizona aussi, c'est non: la proposition 102 précisant que le mariage est l'union d'un homme est d'une femme va être inscrite dans la Constitution de l'Etat.

L'Arkansas a quant à lui décidé de limiter l'adoption aux couples mariés, les homosexuel(le)s n'ayant pas le droit au mariage dans cet Etat.

Plus de 40 Etats américains sont dotés d'une loi interdisant le mariage homo, et 30 définissent désormais le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme dans leur Constitution. Le mariage gay reste possible dans le Massachusetts, premier Etat à l'avoir légalisé en 2004, et le Connecticut. D
ans cet Etat, les lesbiennes et les gays pourront commencer à se marier à partir de la mi-novembre.

Si la nuit a été sombre pour les droits des homosexuels aux Etats-Unis, la victoire de Barack Obama est en revanche une bonne nouvelle pour la communauté LGBT. Les deux grands candidats à la Maison Blanche, le démocrate Barack Obama et le républicain John McCain avaient à peu près la même position concernant le mariage entre personnes du même sexe: ils sont personnellement contre mais estiment que chaque Etat doit pouvoir décider, et non l'Etat fédéral pour tout le pays. En revanche, Barack Obama s'était dit favorable au droit à l'adoption pour les homosexuels.

Dans son premier discours, le président élu a d'ailleurs eu un mot pour la communauté LGBT: "s'il existe quelqu'un qui doute encore que tout est possible en Amérique, qui se demande si le rêve de nos pères fondateurs vit encore aujourd'hui, qui remet en cause la force de notre démocratie, cette soirée est votre réponse", a-t-il lancé. "C'est la réponse donnée par des files d'attentes qui se sont allongées devant les écoles et les églises, avec une ampleur que ce pays n'avait jamais connue (...) C'est la réponse apportée par les jeunes et les vieux, les riches et les pauvres, les démocrates et les républicains, les Noirs, les Blancs, les Hispaniques, les Asiatiques, les Indiens, les homosexuels et les hétérosexuels, les handicapés et les valides".