menu haut

samedi 9 janvier 2010

Le Portugal dit "oui" au mariage homo


Les homosexuels ont désormais le droit de se marier au Portugal. Le parlement portugais a adopté vendredi en première lecture un projet de loi en ce sens du gouvernement socialiste de Jose Socrates, avec le soutien de tous les partis de gauche.

"Avec cette loi, nous allons respecter les libertés individuelles, promouvoir l'égalité de tous les citoyens face à la loi et éliminer les discriminations", a déclaré le chef du gouvernement devant les parlementaires. En revanche, l'ouverture du droit à l'adoption pour les gays et les lesbiennes, défendue par les Verts et les partis d'extrême gauche, a été rejetée par le parlement.

Reconduit pour un second mandat en octobre, Jose Socrates avait inscrit à son programme la légalisation du mariage gay, alors que le Portugal avait déjà autorisé en 2001 les "unions civiles" entre partenaires de même sexe.

Et c'est dans une relative indifférence qu'il a tenu sa promesse, dans un pays pourtant très catholique. Jusqu'en 1982, l'homosexualité était considérée comme un crime au Portugal. Une plateforme "citoyenne" signée par 90.000 personnes et soutenue par la droite réclamait toutefois un référendum, demande rejetée vendredi par la majorité de gauche.

Si le président Anibal Cavaco Silva promulgue le texte, le Portugal pourrait devenir en avril, soit un mois avant la visite officielle du pape Benoit XVI, le sixième pays européen à autoriser le mariage des gays et lesbiennes.

L'association internationale des lesbiennes et des gays (ILGA-Europe) a salué dans un communiqué "un très bon début d'année 2010 pour la communauté LGBT du Portugal et de l'Europe en général". "La France s'isole dans son obstination", a en revanche regretté HES (Homosexualités et Socialisme). "L’opinion publique française est favorable à l’ouverture du mariage républicain à tous les couples. Il n’est plus acceptable que les institutions républicaines s’ouvrent aux uns et se ferment aux autres en fonction de l’orientation sexuelle".