menu haut

samedi 16 mai 2009

Moscou: la Gay Pride violemment dispersée par la police



Les quelques militants qui avaient bravé l'interdiction du gouvernement russe pour manifester à Moscou en faveur des droits des homosexuels ont été violemment dispersés ce samedi 16 mai par la police, à quelques heures de la finale du concours de l'Eurovision.

Selon le site d'information "Pinknews", entre 20 et 40 manifestants ont été arrêté par la police anti-émeute. Ils n'étaient pas nombreux, car il faut beaucoup de courage pour participer à une Gay Pride à Moscou. Le maire de la ville Iouri Loujkov avait qualifié l'homosexualité de "satanique" et les Gay Pride, systématiquement interdites ces dernières années, se sont toutes soldées par des violences.

Parmi les personnes arrêtées samedi figurent le défenseur britannique des droits des gays Peter Tatchell, et le co-organisateur de la "slavic pride" Nikolaï Alekseev. Celui-ci a dénoncé dans un communiqué la "brutalité policière" et a appelé les artistes de l'Eurovision à boycotter l'événement en soutien à la cause des lesbiennes et des gays. "Le gouvernement russe utilise l'Eurovision pour montrer au monde comment la Russie a changé depuis les années 1990. Mais ce que nous avons vu cet après-midi dans les rues de Moscou montre que la Russie n'a pas beaucoup évolué quand il s'agit de défendre les droits fondamentaux", souligne-t-il.

Ces violences interviennent à la veille de la Journée internationale contre l'homophobie. Une "baltic pride" était aussi prévue ce samedi à Riga, en Lettonie, la tentative de la mairie de l'interdire ayant été cassée par la justice lettone.