menu haut

samedi 24 janvier 2009

Karoutchi: Pécresse invoque le droit à l'indifférence

Les réactions au coming-out de Roger Karoutchi (nouvelles réactions ajoutées).

  • Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et rivale UMP de Roger Karoutchi pour les élections régionales en Ile-de-France:
    "C'est quelque chose qui relève de sa vie privée. Je crois vraiment qu'il y a un droit à l'indifférence pour les hommes politiques sur leur vie privée et que l'on doit pouvoir avoir la vie privée que l'on souhaite, avoir la vie privée que l'on a (...) et faire de la politique sans que ce soit, ni un handicap, ni quelque chose de difficile à assumer" (Le Talk Le Figaro/Orange, 23/01/2009)

  • Le député européen socialiste Harlem Désir, probable tête de liste du PS en région Ile-de-France pour les élections européennes de juin 2009:
    "Nous allons le combattre politiquement, mais en tant qu'homme je trouve que c'est bien qu'il le fasse (...) J'espère (...) qu'il n'y aura pas de regard différent sur lui". "C'était très pudique (...) Peut-être qu'il a voulu prévenir dans sa famille politique un mauvais coup" (dans "Dimanche soir Politique" France-Inter/Le Monde/i-télé)

  • Jean-Luc Roméro, conseiller régional d'Ile-de-France, outé en 2000, premier homme politique français à évoquer publiquement sa séropositivité:
    "C'était certes un secret de Polichinelle dans le milieu politique et médiatique parisien, mais c'est une très bonne décision que prend Roger Karoutchi (...) Alors qu'il a été, à près de 60 ans, toujours discret sur les questions liées à l’homosexualité, son annonce lui permettra -je l’espère et je veux aujourd’hui lui faire confiance-, de pouvoir désormais intervenir quand des parlementaires de la majorité tiennent des propos homophobes et de faire avancer l’UMP sur la question de l’égalité homo-hétéro".

  • Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée:
    "C'est quelqu'un d'une très grande sensibilité, d'une très grande sincérité. Dans la bataille pour les régionales, il voulait dire la vérité à ses électeurs, il avait besoin qu'ils sachent qui il est. C'est éminemment respectable" ("Le Parisien-Aujourd'hui en France, 25/01/2009).

  • Eric Woerth, ministre (UMP) du Budget:
    "C'est un non-événement. Qu'on soit homosexuel ou pas ne doit rien changer au regard des autres. C'est ça une société moderne et évoluée. Ce qui est important, c'est de dire qui on est (...) Je ne fais pas de différence entre les gens. C'est sa vie personelle. Nul n'a à la juger (...) Il dit quelle est sa vie personnelle. c'est courageux et c'est très bien" (sur Radio-J, 25/01/2009).

  • GayLib, mouvement de défense des droits des homosexuels au sein de l'UMP:
    "GayLib tient à souligner le courage politique de Roger Karoutchi et lui exprimer sa reconnaissance (...) Le ministre démontre, si cela était nécessaire, que si chacun demeure libre de ne pas faire état de sa sexualité, il ne doit pas y avoir pour autant de raisons de la taire!
    Cet ami de Gaylib fait honneur à des millions de concitoyens et concitoyennes de notre pays. Son acte courageux permettra, espérons le, en donnant une plus grande visibilité aux citoyens LGBT, de donner un signal positif aux jeunes gays et lesbiennes qui souffrent encore trop souvent dans notre pays de l’homophobie au
    quotidien (...) GayLib souhaite que d’autres personnalités suivent cet exemple
    ".

-Lire aussi sur LToutes: "Karoutchi: un coming-out très politique" (24/01/2009)