menu haut

lundi 18 août 2008

Californie: une lesbienne gagne contre des médecins fondamentalistes

Les médecins californiens doivent prendre en charge tous les patients de la même façon quelle que soit leur orientation sexuelle, et même si ces praticiens travaillent dans une clinique fondamentaliste chrétienne privée.

La Cour suprême de Californie a donné raison ce lundi 18 août 2008 à Guadalupe Benitez, une lesbienne de 36 ans qui s'était vu refuser une insémination artificielle en 1999 au motif qu'elle était homosexuelle. C'est la même instance qui a légalisé le mariage gay en Californie en mai dernier.

"Il a fallu près de dix ans pour en arriver là, mais cela en valait la peine", s'est exclamée "Lupita", qui a eu entre-temps trois enfants et les élève avec sa compagne. "Ce n'est pas seulement une victoire pour moi et pour les autres lesbiennes, c'est une victoire pour tout le monde, parce que n'importe qui pourrait être visé la prochaine fois si on laisse les médecins choisir leurs patients en fonction de leurs convictions religieuses", a-t-elle ajouté.

"Il y a une grande diversité de croyances en Californie et toutes sont protégées mais pas au point de violer les lois et de blesser autrui", a déclaré dans un communiqué l'avocate de "Lupita", Jenny Pizer, du cabinet Lambda Legal spécialisé dans les affaires de discrimination LGBT. La clinique religieuse avait été imposée à sa cliente par son assurance.

Dans l'arrêt de la Cour, la juge Joyce Kennard déclare que la loi californienne interdisant la discrimination dans les établissements commerciaux s'applique également à cette clinique privée. Guadalupe Benitez avait eu gain de cause en justice en 2004, mais elle avait perdu en appel.
(RETOUR)